Loading...
Le château de RambouilletLes théâtres de la vie de Marie-Antoinette

Le château de Rambouillet

Le château de Rambouillet rouvre ses portes après restauration
Domaine de Rambouillet

Le manoir de la famille d’Angennes

En 1368

Jean Bernier, chevalier, conseiller et maître des requêtes de l’hôtel du Roi Charles V, prévôt de Paris, achète à Girard de Tournebu un simple manoir qu’il fait transformer en 1374 en un véritable château fortifié et entouré de douves. Ce château primitif est de plan pentagonal irrégulier, avec un corps de logis triangulaire cantonné de tourelles, une grosse tour, un châtelet d’entrée et une cour fermée de courtines. Ces transformations doivent se comprendre au regard de l’ordonnance de Charles V (1364-1380) du 19 juillet 1367 prescrivant d’armer tous les châteaux ; c’est aussi l’époque où le Roi fait fortifier à Paris le Louvre et la Bastille.

Château de Rambouillet - montjoye.net
La grosse tour médiévale de Rambouillet
Rambouillet - Le domaine et le château de Rambouillet - Page 10 Img_3192


Dès 1384

Guillaume, fils de Jean Bernier, vend ce nouveau château à Regnault d’Angennes, écuyer et premier valet tranchant du Roi. Il restera dans la famille d’Angennes pendant plus de trois siècles, jusqu’en 1699.

Pendant la guerre de Cent Ans

Le château est pillé et incendié entre 1425 et 1428, mais restauré en 1484 par Jean II d’Angennes et son épouse. Jacques d’Angennes (1514-1562), capitaine des gardes du corps de François Ier, agrandit le domaine constituant ainsi un magnifique domaine de chasse. Grand amateur de chasse, François Ier (1515-1547) vient souvent à Rambouillet.

Résultat de recherche d'images pour "chasse de François Ier"
Tapisserie figurant François Ier à la chasse

En mars 1547

François Ier part chasser dans la région pour se diriger vers Saint Germain en Laye. A cette époque, il est déjà malade et son état s’aggrave. Il s’arrête donc chez son fidèle garde du corps, Jacques d’Angennes qui possède le château de Rambouillet. Vraisemblablement, le Roi est accompagné d’une partie de sa famille, notamment du Dauphin Henri, et de sa bien-aimée, Diane de Poitiers.

Le 31 mars 1547

Le tombeau de François I° et de Claude de France | Tombeau, Sculpture  classique, Histoire de l'art
Gisant de François Ier à Saint-Denis

François Ier meurt à Rambouillet d’une septicémie, selon la tradition dans la chambre haute de la grosse tour, qui a subsisté jusqu’à nos jours malgré les transformations considérables subies par le château.

RAMBOUILLET, RESIDENCE PRESIDENTIELLE
La chambre où serait mort François Ier

Jacques d’Angennes fait aménager une grande salle au rez-de-chaussée, dans le goût italien, aux murs recouverts de plaques de marbre, par le maître maçon Olivier Ymbert. Il fait également construire le grand escalier en brique et pierre.

Centre des Monuments Nationaux
L’escalier Renaissance
Rambouillet - Le domaine et le château de Rambouillet - Page 4 Img_2733

En 1612

Louis XIII (1610-1643) érige la terre de Rambouillet en marquisat au profit de la famille d’Angennes.

Fleuriau d’Armenonville, qui ne dépense que 140 000 livres pour acquérir le domaine, y engloutit plus de 500 000 livres en l’espace de quelques années. Selon la tradition, c’est lui qui fait transformer les jardins à la française en créant une succession de parterres et de plans d’eau, alimentés par les nombreuses sources de ces terrains marécageux. Un canal est creusé dans l’axe de la façade sud-ouest du château et prolongé par un tapis vert. Un autre canal, perpendiculaire, longe les parterres de broderies qui s’étendent au pied du château. Au-delà de ces parterres sont aménagés trois bassins de formes différentes. Le parc est agrémenté de sculptures de Simon Mazière, Pierre Legros et René Frémin.

Le château des Bourbons

Louis-Alexandre de Bourbon, comte de Toulouse, fils naturel légitimé de Louis XIV et de Madame de Montespan, amiral de France, souhaitant posséder un domaine de chasse aux environs de Paris, jette son dévolu sur Rambouillet. Fleuriau d’Armenonville est contraint de lui céder le domaine en 1706 pour la somme de 500 000 livres.

Rambouillet - Le domaine et le château de Rambouillet - Page 10 Img_3186

Le comte de Toulouse développe et embellit considérablement le domaine. Il procède à d’importantes acquisitions foncières, il porte le domaine jusqu’à 13 000 hectares. Il fait construire de splendides écuries et de vastes communs, reliés au château par un souterrain. Il fait également réaliser d’importants travaux sur le château lui-même.

Rambouillet - Le domaine et le château de Rambouillet - Page 2 P1080418
La grande salle à manger, ancienne chambre dite “du Roi”

De 1706 à 1709

Une première campagne de travaux a lieu sous la direction de Pierre Cailleteau dit « Lassurance ». Les façades sur cour sont homogénéisées et la cour est fermée par une grille semi-circulaire. L’aile nord-ouest (aujourd’hui détruite) est dotée d’une façade incurvée sur le jardin et d’un escalier extérieur en fer à cheval.

Adam Frans van der Meulen : Louis XIV and his Court hunting in view of the  castle of Meudon (Palace of Versailles) 1632-1690 アダム・フランス・ファン・デル・ミューレン
Louis XIV à la chasse par Van der Meulen

En août 1707

Alors que l’essentiel de ces travaux est achevé, le château reçoit la visite du Grand Dauphin, du duc et de la duchesse de Bourgogne, de la princesse de Conti et de nombreux courtisans. Louis XIV lui-même vient deux fois rendre visite à son fils, en compagnie de Madame de Maintenon, la seconde fois peu avant sa mort en 1714.

En 1722

Lorsqu’il quitte le conseil de Régence, le comte de Toulouse se retire à Rambouillet.

De 1730 à 1736

Le comte de Toulouse (1678-1737), Louis-Alexandre de Bourbon, lance une seconde campagne de travaux sous la direction de l’architecte Desgots dit «Legoux».

Résultat de recherche d'images pour "Le comte de Toulouse"
Le comte de Toulouse

Elle vise à doubler l’aile ouest par la création d’un appartement dit « appartement d’assemblée ». En dépit de l’importance du projet, l’intervention de Desgots est relativement discrète. Il fait déplacer la tourelle d’angle pour ne pas bouleverser l’équilibre du château. La principale originalité est un balcon courant sur la façade le long du nouvel appartement, disposition qui était depuis longtemps passée de mode.

Les aménagements intérieurs réalisés à la même époque et pour l’essentiel toujours en place sont en revanche d’un très grand luxe.

Rambouillet - Le domaine et le château de Rambouillet P1080413

Un très bel ensemble de boiseries sculptées est réalisé par les ornementistes François-Antoine Vassé, qui a travaillé également à l’Hôtel de Toulouse, et Jacques Verberckt.

Rambouillet - Le domaine et le château de Rambouillet P1080414


En 1737

À la mort du comte de Toulouse, le domaine passe à son fils unique, le duc de Penthièvre (1725-1793). Né à Rambouillet, il y passe beaucoup de temps et se consacre principalement à l’embellissement des jardins.

Le duc de Penthièvre

Louis XV (1710-1774) vient souvent à Rambouillet, il s’y plaît parce que la société de la comtesse de Toulouse lui est agréable et parce que la chasse y est abondante. C’est dans un de ces petits voyages que l’on amusa Louis XV d’une plaisanterie faite à l’abbé ***, son chapelain, homme d’une extrême simplicité.

Marie-Victoire de Noailles, comtesse de Toulouse

Il y avait au milieu du canal une île où l’on avait construit un pavillon, l’abbé souhaitait connaître l’utilité de ce bâtiment sur cette pièce d’eau. Un plaisant lui répondit qu’il s’agissait d’une cabane pour loger une baleine que le Grand Amiral a fait venir de Brest. Bêtise et curiosité se réunirent, le lendemain dès l’aurore l’abbé se rendit au bord du canal pour apercevoir la fameuse baleine. Ne la voyant point, il prit une barque et malgré son peu d’adresse, il arrive à force de ramer à atteindre l’île. Il y trouva un fort joli salon -le comte de Toulouse faisait jouer de la musique les jours de grande chaleur- honteux d’avoir été pris pour dupe, il tenta de regagner le bord mais la barque chavira. Des ouvriers qui l’entendirent appeler au secours le sortirent de l’eau et le ramenèrent au château où il dû rester alité quelques jours. Voyant que le clerc de chapelle lui disait la messe, le Roi demanda où était l’abbé ***; on lui raconta l’histoire dont il rit beaucoup avec la comtesse de Toulouse et le duc de Penthièvre. Ils se réunirent pour faire des plaisanteries au pauvre abbé; le Roi lui demanda entre autres s’il n’était pas trop fatigué de son voyage sur la Baltique !

Il fait développer le réseau de canaux pour constituer un ensemble d’îles et fait aménager 25 hectares du parc à l’anglaise avec fabriques, selon une mode qui commence alors à se répandre. La chaumière aux coquillages, l’ermitage et le pavillon chinois (voir ci-dessous) datent des années 1770-1780.

Rambouillet - Le domaine et le château de Rambouillet - Page 3 Img_2722
La chaumière aux coquillages de la princesse de Lamballe Aucune description de photo disponible.
Aucune description de photo disponible.
Plan de la chaumière aux coquillages

Cet ermitage au milieu d’un jardin à l’anglaise est significatif de l’engouement pour le pittoresque campagnard qui se développe à partir de 1760 et dont atteste également le hameau de la Reine à Versailles (construit entre 1783 et 1787). D’extérieur, cette construction ressemble à une chaumière et elle est de nouveau, comme à l’origine, couverte en chaume, mais l’intérieur est très richement décoré (marbre, coquillages, nacre) ; c’est le but d’une fabrique : étonner le visiteur. La chaumière est constituée de deux pièces. Une vaste salle, décorée à l’aide de coquillages, etc.

Aucune description de photo disponible.

Une salle plus petite se cache derrière deux portes dérobées de chaque côté de la cheminée.

le mobilier de la chaumière au coquillages – Le Magazine de Proantic

Cette pièce est quant à elle décorée de peintures murales et d’un miroir. Des automates, grandes ingéniosités du XVIIIe siècle, se trouvaient dans la plus petite des pièces. Ils ont été dérobés.

Aucune description de photo disponible.
Rambouillet - Le domaine et le château de Rambouillet - Page 5 P1080323
Aucune description de photo disponible.
Peut être une image de texte qui dit ’Versailles Passion- Christophe D. Château de Rambouillet 3juin 2019’
La chaumière en coquillages - Paris à l'ouest
Aucune description de photo disponible.
Aucune description de photo disponible.
La Chaumière aux coquillages, parc du Château de Rambouillet - Ô Mon Château
La chaumière aux coquillages – Le Magazine de Proantic
Fichier:The Family of the Duke of Penthièvre.jpg — Wikipédia
La famille du duc de Penthièvre “La Tasse de Chocolat”
Aucune description de photo disponible.
Aucune description de photo disponible.
Peut être une image de texte qui dit ’Versailles Passion- Christophe D. e Rambouillet juin2019’
La plus petite salle de la chaumièreAucune description de photo disponible.
Aucune description de photo disponible.
Aucune description de photo disponible.
Aucune description de photo disponible.
Peut être une image de texte qui dit ’REGHCO Versailles Passion- Christophe Château de Rambouillet juin 2019’
Peut être une image de texte qui dit ’Versailles Passion- Christophe D. Château de Rambouille Rambouillet 3juin 2019’
Aucune description de photo disponible.
Aucune description de photo disponible.
Aucune description de photo disponible.
Peut être une image de texte qui dit ’Versailles Passion Christophe D. Château de Rambouillet juin 2019’
Aucune description de photo disponible.
Peut être une image de texte qui dit ’Versailles Passion- Christophe Chateude Rambouillet 3juin 2019’

Rambouillet, une résidence royale

Résultat de recherche d'images pour "Louis XV chasse"
Louis XV à la chasse (détail) par Jean-Baptiste Oudry, château de Fontainebleau

Louis XVI qui, comme Louis XV, chasse souvent en forêt des Yvelines mais trouve trop exigu son château de Saint-Hubert, demande à son cousin le duc de Penthièvre de lui céder son château de Rambouillet.

Résultat de recherche d'images pour "Louis XVI chasse"
Louis XV à la chasse par Oudry, château de Fontainebleau
Aucune description disponible.
Louis XVI chassant à Rambouillet

Le 29 décembre 1783

Louis XVI achète le domaine de Rambouillet au duc de Penthièvre pour y chasser, pour la somme considérable de seize millions de livres.

Résultat de recherche d'images pour "Louis XVI"
Louis XVI

Louis XVI envisage tout d’abord de faire reconstruire le château, mais les plans demandés à l’architecte Jean Augustin Renard ne sont pas concluants.

Marie-Antoinette en découvrant ces lieux s’exclame :

Que deviendrai-je dans cette gothique crapaudière ?

Résultat de recherche d'images pour "Marie-Antoinette par Wertmuller"
Marie-Antoinette par Wertmuller
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est château-de-Rambouillet.jpg.

Pour tenter de Lui faire aimer le domaine, Louis XVI fait réaménager une aile Marie-Antoinette pour des nouveaux appartements au goût du jour.

Rambouillet - Le boudoir de Marie-Antoinette à Rambouillet Bb10

Louis XVI fait construire, sous la direction de l’architecte Jacques Jean Thévenin, de vastes communs, pouvant accueillir quatre cents serviteurs, à la place des anciennes écuries, et de nouvelles écuries pour cinq cents chevaux.

Rambouillet, lundi 10 octobre 1785

Levés à sept heures. Après déjeuner été à pied jusqu’au château appartenant autrefois au duc de Penthièvre qui la vendu au roi. Sa Majesté y vient deux fois par an, au moment des chasses. Ce château, dans une plaine bordant la forêt, n’est pas royalement meublé: les appartements de la reine seuls sont luxueux, quoique sans dorures, à l´exception d´un cabinet dans le style chinois: les meubles en laque dorée, les boiseries vert clair et or entourées de glaces peintes, les chaises recouvertes de toile des Inde et les rideaux de même étoffe.
Les jardins admirables se prolongent en un parc anglais où des avenues habilement tracées mènent jusque dans cette forêt merveilleuse. Non loin du château, nous longeâmes une rangée de nouveaux bâtiments destinés nous dit-on, à établir une manufacture de coton dans le genre de celle de Manchester……

Journal de Madame Cradock : voyage en France (1783-1786)

L’appartement du Roi comporte une antichambre, une chambre boisée, une garde-robe tendue de papier de chine et un cabinet en tourelle. On a probablement , au même étage, dans l’aile rejoignant la porte fortifiée l’appartement de la Reine et du premier valet de chambre.
Au-dessus, sans pouvoir préciser sont logées Madame Elisabeth et la Comtesse d’Artois.
Au rez-de-chaussée sont les salles des gardes, la salle de billard, les bains et la salle à manger du Roi  qui changera trois fois d’emplacement.

Résultat de recherche d'images pour "Louis XVI chasse"
La grande curée du cerf en forêt de Saint-Germain-en-Laye (d’après Oudry) – vers 1778

Louis XVI soupe parfois à Rambouillet mais il n’y jamais dormi, malgré l’existence d’une chambre du Roi (actuelle salle à manger).

Du 13 mai 1784 au 23 août 1788

Le Roi qui suit à cheval la chasse du cerf ou du sanglier,
se rend 120 fois à Rambouillet.

La Reine y sera venue cinq fois à Rambouillet ( le 17 mai 1784, le 3 juin 1784, le 8 juillet 1785, le 25 juillet 1785 et le 26 juin 1787) .
Dans les mémoires on compte six visites de la Reine à Rambouillet.

Il est intéressant de noter que lors des venues de la Reine et de la famille royale, un service de gondoles se tient sur les canaux et que la promenade dans les jardins est agrémentée de chaises roulantes dotées de parasols !

A ce moment là, la Laiterie de la Reine n’existe pas encore.

Peut être une image de nature, arbre et château

Du 1er juillet 1785 au 1er juillet 1791

Louis XVI fait construire une ferme où il y a des vaches, des chèvres, des poules, des pigeons, des lapins et un porc.

En juin 1787

Rambouillet - La Laiterie de la Reine, à Rambouillet 71010
La laiterie de la Reine

Louis XVI fait construire dans le plus grand secret une magnifique laiterie, inaugurée en juin 1787, et remanier les jardins par Hubert Robert dans le style anglais, pittoresque, qui plaît tant à la Reine.

Rambouillet - La Laiterie de la Reine, à Rambouillet Laiter11
Rambouillet - La Laiterie de la Reine, à Rambouillet Img_3236
Rambouillet - La Laiterie de la Reine, à Rambouillet - Page 2 214
Rambouillet - La Laiterie de la Reine, à Rambouillet Img_3227
Rambouillet - La Laiterie de la Reine, à Rambouillet Img_3226
Rambouillet - La Laiterie de la Reine, à Rambouillet 10052310
La laiterie de la Reine
Rambouillet - Le domaine et le château de Rambouillet - Page 3 849_0010

Louis XVI fait construire dans le plus grand secret une magnifique laiterie, inaugurée en juin 1787, et remanier les jardins par Hubert Robert dans le style anglais, pittoresque, qui plaît tant à la Reine.

Rambouillet - La Laiterie de la Reine, à Rambouillet 08-52010
Coupe en section du Nymphée de la Reine, dessin de Mique d’après la Laiterie de Rambouillet, vers 1788
Rambouillet - La Laiterie de la Reine, à Rambouillet Img_3210
Rambouillet - Le domaine et le château de Rambouillet - Page 4 P1080320
Rambouillet - La Laiterie de la Reine, à Rambouillet 32985_10
La nymphe Amalthée, oeuvre de Pierre Julien, au fond de la grotte

Quelques précisions sur les décors : la nymphe au fond de la grotte tâte l’eau du pied, tandis que la chèvre Amalthée se désaltère.
L’eau jaillissait du fond de la grotte pour couler dans le bassin, ainsi que sous forme de jets d’eau le long des parois de la salle dite de rafraîchissement.

Majesté - Les créations de Majesté - Page 3 Zzz116

Cette salle faisait ainsi office de “frigo” où l’on conservait les produits laitiers. On les dégustait dans le petit vestibule en forme de rotonde, avec son mobilier en acajou de style étrusque.
A l’emplacement de la lourde table en marbre du vestibule,  posée en 1807, se trouvait sous Marie-Antoinette un bassin central.

Rambouillet - La Laiterie de la Reine, à Rambouillet Rambou10

La vaisselle de Sèvres, confectionnée pour la Laiterie de la Reine, rivalise d’audace par les formes : pots à têtes de chèvres, vases à anses étrusques, terrines à pieds de vaches. Cette vaisselle est notamment composée d’un bol sein resté célèbre

Rambouillet - Le domaine et le château de Rambouillet - Page 4 Servic10
Bol sein ou “jatte téton”, par Jean-Jacques Lagrenée le Jeune et Louis-Simon Boizot
Vaisselle en porcelaine de Sèvres pour la Laiterie de Rambouillet. Il faut imaginer cette même vaisselle en cristal de VeniseRambouillet - Le domaine et le château de Rambouillet - Page 4 P1010111

Pour la Laiterie de la reine Pierre Julien va concevoir neuf sculptures (dont six médaillons et deux frises) d’une pureté et d’une élégance qui en font la crème de l’art néoclassique.
(…) là, devant la grotte artificielle et la petite pièce d’eau dessinées par Hubert Robert, une statue pleine de grâce de La Nymphe Amalthée et la chèvre qui nourrit l’enfant Jupiter, dite Nymphe à la chèvre.

Sur la fin de ce siècle (le XVIIIe), la République songe à vendre le château.
Aussi, à tout hasard, en 1797, la Direction centrale des musées enlève la Nymphe à la chèvre, la met en dépôt à Versailles, puis, en 1803, l’enverra sous la rotonde du Sénat, au palais du Luxembourg.

(…) sortie du palais du Luxembourg en 1829, la statue fut transférée au Louvre, où elle resta cent vingt-quatre ans, avant de repartir pour Rambouillet.

Entre-temps, le Louvre l’avait remplacée par une “Suzanne au bain”, de Pierre-Nicolas Beauvallet, et cela n’avait empêché personne de dormir.

L’Express (Août 2003), consacré aux Mystères de la Laiterie de la Reine
Rambouillet - La Laiterie de la Reine, à Rambouillet Suzann10
“Suzanne au bain”, de Pierre-Nicolas Beauvallet

Le 26 juin 1787

C’est lors de Sa dernière visite qu’Elle découvre cette surprise du Roi. Ce sera la dernière fois qu’Elle viendra à Rambouillet. Louis XVI, lui, reviendra chasser en 1788 et le 26 août pour la dernière fois.

Peut être une image de château et plein air

D’octobre 1789 à Mars 1790

Il y a eu un transfert de litière, paille pour des vaches à lait installées à Saint-Cloud.

Le 31 octobre 1789

Un cheval est acheté avec une charrette afin de livrer des produits de Sa ferme à la Reine résidant aux Tuileries.

Sous la révolution, à partir de 1793

Le château est laissé à l’abandon pour une vingtaine d’années

En 1804

Sur la demande de Napoléon Ier (1769-1821), l’architecte Auguste Farmin fait de Rambouillet un rendez-vous de chasse et une maison d’habitation. La remise en état est achevée en 1807. Le château de Rambouillet est inscrit sur la liste civile de Napoléon Ier. Il aime Rambouillet pour les possibilités cynégétiques qu’offre le domaine. Il engage des travaux de réaménagement. Une première campagne, sous la direction de l’architecte Guillaume Trepsat, aboutit en 1805 à la démolition de l’aile est.

On songe encore à reconstruire entièrement l’édifice, et plusieurs projets sont élaborés en 1809 par l’architecte Auguste Famin, dont aucun n’est finalement retenu. Famin est toutefois chargé de revoir un certain nombre de circulations intérieures ainsi que la décoration de plusieurs appartements.

Dans la nuit du 29 au 30 juin 1815

Sur le chemin de l’exil, Napoléon passe à Rambouillet.

Au retour des Bourbon sur le trône

Le château est remeublé et des travaux sont exécutés pour effacer les insignes impériaux. Le nouveau gouverneur, Armand-Louis de Serent, entreprend de modifier la façade sur le jardin, mais le chantier est interrompu après avoir fait réaliser trois baies en plein cintre, ce qui donne aujourd’hui un aspect étrange et peu homogène à cette partie du château.

Rambouillet - Le domaine et le château de Rambouillet - Page 3 Img_2710

Charles X aime chasser à Rambouillet.

Charles X à la chasse
Peut être une image de plein air
Tableau de Zinaïda Volkonskaïa (1792-1862)Peut être une image de château et plein air

Le 2 août 1830

C’est à Rambouillet que, prenant lui aussi la route de l’exil, Charles X abdique en faveur de son petit-fils le duc de Bordeaux.

La chute des Bourbons | Histoire et analyse d'images et oeuvres
Charles X présentant le comte de Chambord après son abdication
La chute des Bourbons | Histoire et analyse d'images et oeuvres
Charles X ayant abdiqué quitte la France avec sa famille et embarque à Cherbourg

Louis-Philippe ne veut pas conserver le château sur sa liste civile et le remet à l’administration des domaines, qui le loue à divers occupants : le baron de Schickler, le comte Duchâtel, un restaurant de luxe, un cercle parisien.

Résultat de recherche d'images pour "Les 3 Glorieuses Louis-Philippe Ier"
Louis-Philippe Ier , Roi des Français

En 1852

Le château de Rambouillet réintègre la liste civile de Napoléon III qui y fait quelques séjours.

Résultat de recherche d'images pour "Louis-Philippe Ier révolution"
Napoléon III
Résultat de recherche d'images pour "Rambouillet, ancienne résidence présidentielle"

Après la chute du Second Empire

L’administration envisage un moment de transformer le château en hôpital, soulevant les protestations indignées d’Adolphe Thiers.

Dès 1883

Les Présidents de la République reprennent la tradition des chasses à Rambouillet.

Le 19 novembre 1913

Alphonse XIII d’Espagne rend visite au président Emile Loubet au château de Rambouillet.

Peut être une image en noir et blanc de 1 personne et plein air

Le 27 août 1928

Signature du pacte Briand-Kellogg, ou pacte de Paris. Signé au Ministère des Affaires étrangères de Paris, le rendez-vous est donné ensuite au château de Rambouillet en présence des signataires.

Peut être une image en noir et blanc de 4 personnes, personnes debout et plein air

C’est un traité signé par soixante-trois pays qui « condamnent le recours à la guerre pour le règlement des différents internationaux et y renoncent en tant qu’instrument de politique nationale dans leurs relations mutuelles ».

Peut être une image de debout, plein air et texte qui dit ’Rd132120 Source gallica.bnf.fr Bibliothèque ionale France’

L’initiative de ce pacte revient à Aristide Briand, ministre français des Affaires étrangères, et Frank Kellogg, secrétaire d’État américain. Il entra en vigueur le 24 juillet 1929. C’est le climat détendu des relations internationales qui permet la signature de ce pacte, par quinze puissances dont la France, les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Italie, l’Allemagne et le Japon, pour la renonciation générale à la guerre. Si le pacte est accueilli dans l’enthousiasme aux États-Unis, il suscite une réserve indéniable en Europe.

Entre janvier et mars 1999

La conférence de Rambouillet est le nom donné au cycle de négociations menées entre janvier et mars 1999 au château de Rambouillet entre les indépendantistes kosovars de l’UÇK et la Serbie, sous l’égide de l’OTAN. Ces négociations se sont finalement soldées par un échec, suivi par une campagne de bombardements de l’OTAN en Yougoslavie. La cause principale du refus des délégations serbe et russe fut la présence militaire imposée par l’OTAN.

Peut être une image de une personne ou plus, personnes assises, personnes debout et intérieur
Le château de Rambouillet à l’heure … des accords du Kosovo

Sources :

  • CUEILLE, Sophie, Le domaine de Rambouillet, Paris, Monum’ Éditions du patrimoine, 2005, 68 p.
  • LIOT, Thierry, Rambouillet au XVIIIe siècle, Rambouillet, Patrimoine et avenir de Rambouillet et de sa région, 2010, 124 p.
  • MAËS, Antoine, “Louis XVI et Marie-Antoinette à Rambouillet. Du château de Saint-Hubert à la laiterie de la reine”, dans Bulletin de la Société historique et archéologique de Rambouillet et de l’Yveline, n° 133-134, juillet 2015, p. 4-37.
  • MAËS, Antoine, La Laiterie de Marie-Antoinette à Rambouillet, Un temple pastoral pour le plaisir de la reine, Gourcuff Gradenigo, Montreuil, 2016, 112 p.
  • MAËS, Antoine, La chaumière aux coquillages de Rambouillet. La fabrique de l’illusion au XVIIIe siècle, Gourcuff Gradenigo, Montreuil, 2018, 111 p.
  • MASSON, Raphäel (dir.), Princes de Rambouillet, Paris, Éditions du patrimoine, Centre des monuments nationaux, Versailles, Château de Versailles, 2017, 35 p.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!