Loading...
La ConciergerieLa Cour de FranceLa RévolutionLouis XVIMaison des Enfants de France

Louis-François de Busne

Le lieutenant de Busne

Pierre Hossein était le lieutenant de Busne dans le spectacle de son père,
Je m’appelais Marie-Antoinette (1993)

Vers 1742

Naissance de Louis-François de Busne, dans le Haut Rhin.

Vers 1760

  Louis-François de Busne commence une longue carrière militaire au service du Roi.

Il épouse Élisabeth André Portebois.

En 1767

Louis-François de Busne porte l’uniforme du Dauphin-Infanterie. Il est donc dans la garde de Louis-Auguste, futur Louis XVI.

Fichier:Van Loo, Louis-Michel - The Dauphin Louis Auguste, later Louis XVI.jpg  — Wikipédia
Louis-Auguste par Van Loo
Uniforme de la Dauphin-Infanterie

En 1786

Selon le registre de clôture d’inventaire après décès de son épouse Élisabeth André Portebois, il est alors :  « Officier de la garde de la connétable de la gendarmerie et de la maréchaussée de France et des camps et armées du Roi ».

En septembre 1791

Louis-François de Busne intègre l’éphémère Garde Constitutionnelle de Louis XVI sous les ordres du duc de Cossé-Brissac. Cette nouvelle garde du Roi décrétée par l’Assemblée Nationale , puis supprimée fin mai 1792, préoccupe beaucoup Marie-Antoinette comme en témoigne Sa correspondance avec Barnave. Le choix des hommes n’est pas simple, ils doivent appartenir à différents milieux, venir de toute la France sans être soupçonnables de royalisme tout en étant fiables et droits pour entourer le Roi. 

Homme au cœur républicain, il garde pourtant une certaine sensibilité royaliste.

Il assume avec humanité la discipline au sein de la Conciergerie.

La Conciergerie

Dans la nuit du 1er au 2 août 1793,
à deux heures quarante du matin

Marie-Antoinette est transférée de nuit à la Conciergerie.

LES ACTEURS DE LA REVOLUTION : MARIE-ANTOINETTE, REINE DE FRANCE ...

En arrivant à la Conciergerie, le guichetier Lui demande de décliner Son identité, Elle répond froidement :
« Regardez-moi.»

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Arrivee-a-la-Conciergerie-dans-Marie-Antoinette-a-Versailles-1979-de-Blue-Peter-1024x576.png.
Image de Marie-Antoinette à Versailles (1979) de Blue Peter

Elle devient la prisonnière n°280.  Elle est traitée avec une certaine bienveillance par une partie du personnel de la prison dirigée par la couple Richard, dont surtout Rosalie Lamorlière (1768-1848), leur servante.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est conciergerie-5-300x225.jpg.

Grâce à Michonis Marie-Antoinette obtient qu’on Lui envoie du Temple un colis de la part de Madame Élisabeth contenant des chemises, deux paires de bas de soie noire, une cape et une paire de chaussures à la «Saint-Huberty », dont Elle avait besoin d’urgence, car les Siennes étaient pourries par l’humidité…

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est La-cellule-de-Marie-Antoinette-a-la-Conciergerie-dapres-Les-Donjons-du-Vieux-Paris-1897.jpg.

Le 31 août 1793

De garde, le lieutenant de Busne signale à dix heures du soir dans une lettre à l’accusateur public que la veuve Capet « s’est trouvée mal deux fois dans la soirée et que dans ce moment elle a sûrement de la fièvre », pour qu’un officier de santé soit avisé de son état le plus tôt possible.
(Répertoire général des sources manuscrites, Alexandre Tuetey – AN., W 151)

Le lieutenant de Busne dans La Dernière Etreinte (2018) pièce d’Isabelle Duthillier.
Il est interprété par Patrick Cagdas Dgn

Le 3 septembre 1793

Révélation du complot de l’Œillet par le gendarme Gilbert :
Un royaliste, le chevalier de Rougeville ( 1761-1814) introduit dans la cellule de la Reine avec Michonis (1735-1794), un membre de la Commune, y avait laissé un message secret dissimulé au cœur d’un œillet.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Kucharski_Marie-Antoinette_P1457_rwk-806x1024.jpg.
Marie-Antoinette en habit de veuve par Kucharski

Le 6 ou 7 octobre 1793

Le colonel général de gendarmerie du Ménis choisit le lieutenant de Busne, âgé entre cinquante et cinquante-deux ans, comme surveillant de la cellule de la Reine.

Christophe Brault interprète le lieutenant de Busne dans L’Autrichienne (1990) de Pierre Granier-DeferreL’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Lieutenant-de-Busne-LAutrichienne-11-1024x743.png.L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LAutrichienne-1-1024x743.png.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Caroline-Sihol-Je-mappelais-Marie-Antoinette.jpg.
Caroline Sihol était Marie-Antoinette dans la pièce de Robert Hossein,
Je m’appelais Marie-Antoinette (1993)
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Lieutenant-de-Busne-LAutrichienne-1-1024x709.png.
Christophe Brault interprète le lieutenant de Busne dans L’Autrichienne (1990) de Pierre Granier-DeferreL’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Lieutenant-de-Busne-LAutrichienne-9-1024x729.png.

Laffont d’Aussonne rapporte que Louis-François aurait reçu secrètement de la Reine un message à remettre à Ses enfants.

Image de Je m’appelais Marie-Antoinette (1993) de Robert Hossein
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Lieutenant-de-Busne-LAutrichienne-10-1024x743.png.

Notons que Marie-Antoinette a toute confiance envers le lieutenant de Busne.

Le transfert de Marie-Antoinette à la Conciergerie  Ma_con10
Marie-Antoinette dans Sa cellule

  Le 12 octobre 1793 au soir

Le lieutenant de Busne dans L’Autrichienne (1990) de Pierre Granier-Deferre

Deux heures après le coucher de Marie-Antoinette, les juges du tribunal révolutionnaire viennent Lui faire subir le grand interrogatoire secret destiné à préparer l’audience devant débuter le surlendemain.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LAutrichienne-lever-nocturne-1024x576.png.
Ute Lemper est Marie-Antoinette dans L’Autrichienne (1990)

Entourée de deux gendarmes et d’un huissier, Elle traverse la cour des hommes puis, par l’escalier Bonbec, pénètre dans la salle d’audience du Tribunal révolutionnaire. Cette «salle de la Liberté» (Grand’chambre) est la salle dans laquelle les Rois tenaient jadis leurs lits de justice.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LAutrichienne-vers-linterrogatoire-1024x576.png.
Image de L’Autrichienne (1990) de Pierre Granier-Deferre

La Reine est invitée à s’asseoir sur une banquette, devant le bureau du jeune président du tribunal, Martial Joseph Armand Herman (1759-1795) qui fait office de juge d’instruction, et en présence de l’accusateur public Fouquier-Tinville (1746-1795).

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LAutrichienne-La-Reine-interrogatoire-de-nuit-1024x576.png.
Image de L’Autrichienne (1990) de Pierre Granier-Deferre

Herman par ses questions ne fait que reprendre ce que lui dicte Fouquier-Tinville :

« Ce jourd’huy vingt-unième jour du premier mois de l’an second de la République française, six heures de relevée, nous Amant-Martial-Joseph Herman, président du tribunal criminel révolutionnaire établi à Paris par la loi du 10 mars 1793, sans recours au tribunal de cassation, et encore en vertu des pouvoirs délégués au tribunal par la loi du 5 avril de la même année, assisté de Nicolas-Joseph Fabricius, greffier du tribunal, en l’une des salles de l’auditoire au Palais, et en présence d’Antoine-Quentin Fouquier, accusateur public, avons fait amener de la maison de la Conciergerie Marie-Antoinette, veuve Capet, à laquelle avons demandé ses noms, âge, profession, pays et demeure.»

Marie Antoinette at the Tribunal in the play Madame Capet.
image source: my scan
Image de la pièce Madame Capet (1941), avec Cécile Sorel. Théâtre du Gymnase,
d’après le livret de Marcelle Maurette

Le dimanche 13 octobre 1793
Au soir

Chauveau-Lagarde se rend à la Conciergerie, s’entretient brièvement avec Marie-Antoinette et prend connaissance de Ses interrogatoires et de l’acte d’accusation dressé par Fouquier-Tinville.

« En me présentant à la reine avec respectueuse dévotion, j’ai senti mes genoux trembler sous moi et mes yeux se remplir de larmes. Je ne pouvais pas cacher mon émotion, mon embarras était beaucoup plus grand que ce que je pourrais ressentir en étant présenté à Sa Majesté au milieu de sa cour, assise sur un trône et entourée des ornements précieuses de la royauté. Son accueil, majestueux et gentil à la fois, m’a mis à l’aise et m’a fait sentir, pendant que je parlais et qu’elle écoutait, qu’elle m’honorait de sa confiance.»

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LAutrichienne-Chauveau-Lagarde-2-1024x576.png.
Frédéric van Den Driesche est maître Chauveau-Lagarde dans L’Autrichienne (1990) de Pierre Granier-Deferre

Il relève que ce dernier retient trois principaux chefs d’accusation :
la dilapidation des deniers publics avant la Révolution, intelligences et correspondances avec les ennemis de la République  et  conspirations et complots contre la sûreté intérieure et extérieure de la France.
Après avoir visité le greffe du tribunal pour examiner les preuves présentées contre la Reine, Chauveau-Lagarde a réalisé que le mélange de documents nécessiterait des semaines pour être lu complètement.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LAutrichienne-Chauveau-Lagarde-1024x576.png.
Image de L’Autrichienne (1990) de Pierre Granier-Deferre

« Lorsque j’ai informé la Reine qu’il n’y aurait pas eu de connaissance de tous ces documents en si peu de temps et qu’il était indispensable de demander une mise à jour pour nous donner le temps de les examiner, la Reine a demandé : « À qui devons-nous postuler pour cela ? »

Je craignais l’effet de ma réponse, et alors que je répondais à voix basse :
« À la Convention Nationale »,
la Reine, tournant la tête sur le côté, a dit : « Non, jamais !»

J’ai ajouté que nous devions défendre en la personne de Sa Majesté non seulement la Reine de France, mais aussi la veuve de Louis XVI, mère de ses enfants et belle-sœur de notre Princesse, cités avec elle dans l’acte d’accusation.»
Cette dernière considération a gagné ses scrupules. Aux mots, sœur, épouse et mère, les sentiments naturels s’élevèrent plus que la fierté d’un souverain. Sans dire un mot, bien qu’il ait laissé échapper un soupir, la Reine a pris la plume et a écrit à l’Assemblée en notre nom, quelques lignes pleines de noble dignité dans lesquelles elle se plaignait de ne pas nous avoir donné suffisamment de temps pour examiner les preuves en revendiquant en notre nom la trêve nécessaire.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LAutrichienne-Chauveau-Lagarde-signature-de-la-Reine-1024x576.png.
Image de L’Autrichienne (1990) de Pierre Granier-Deferre

« Il présente le document signé à Fouquier-Tinville, mais rien n’en est sorti ; son procès a commencé le lendemain matin.»

Devant l’étendue et la gravité de l’accusation, le défenseur ne recevra pas de réponse.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est La-Derniere-Etreinte-1024x835.jpg.
Patrice Faucheux (Chauveau-Lagarde) et Isabelle Toris dans La Dernière Étreinte d’Isabelle Duthillier (2018)
Chauveau-Lagarde et le lieutenant de Busne dans Marie-Antoinette, la Reine Martyre film d’après la Dernière Etreinte d’Isabelle Duthillier L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Le-lieutenant-de-Busne-Lultime-caresse-1024x1018.jpg.
Louis-François est interprété par Théo Pano

Le lendemain, les débats commencent.

Le 14 octobre 1793, à huit heures du matin

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Lieutenant-de-Busne-LAutrichienne-2-1024x729.png.
Image de L’Autrichienne (1990) de Pierre Granier-Deferre
Image de L’Autrichienne (1990) de Pierre Granier-Deferre

« Pour paraître devant le tribunal révolutionnaire Marie-Antoinette arrangea ses cheveux, ajouta à son bonnet de linon bordé d’une garniture plissée, deux barbes volantes qu’elle avait dans un carton, et sous ces barbes de deuil ajusta un crêpe noir, ce qui lui faisait une coiffure de veuve.»

Déclaration de Rosalie Lamorlière, servante des époux Richard, et ensuite du concierge Bault
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Lieutenant-de-Busne-LAutrichienne-4-1024x743.png.
Le lieutenant de Busne escorte la Reine devant Ses accusateurs. Image de L’Autrichienne (1990) de Pierre Granier-Deferre
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LAutrichienne-lecture-du-requisitoire-1-1024x576.png.
Images de L’Autrichienne (1990) de Pierre Granier-DeferreL’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LAutrichienne-la-Reine-ecoute-le-frequisitoire-1024x576.png.

Une série de témoins défile sans apporter de preuves convaincantes de Sa culpabilité, et pour cause.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LAutrichienne-la-Reine-trone-devant-Ses-accusateurs.png.
Image de L’Autrichienne (1990) de Pierre Granier-Deferre

Au cours du procès de la Reine

Le lieutenant de Busne a un geste qui le fait entrer dans l’Histoire : il Lui donne un verre d’eau.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LAutrichienne-hebert-1-1024x576.png.
Pierre Clémenti est Hébert dans L’Autrichienne de Pierre Granier-DeferreL’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LAutrichienne-hebert-2-1024x576.png.

Hébert accuse Marie-Antoinette d’avoir conspiré jusque dans sa prison. Il insiste sur la dépravation du petit Capet, qui a signé un acte accusant sa mère d’inceste envers lui.
Calme, Elle écoute les mots de mensonge et d’ordure qui veulent La souiller.
Dégoûté sans doute, le président Herman n’ose relever l’imputation d’immoralité.
Un juré ( Pierre-Antoine Antonelle?)  La rappelle :

« Citoyen président, je vous invite à vouloir bien observer à l’accusée qu’elle n’a pas répondu sur le fait dont a parlé le citoyen Hébert, à l’égard de ce qui s’est passé entre elle et son fils.»

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est tumblr_pzgepxeuMG1qatfdco6_250.gifv.

La Reine alors se lève et, le bras tendu vers l’auditoire, Elle dit d’une voix plus haute et qui frappe les murs avant de frapper les cœurs :

« Si je n’ai pas répondu, c’est que la nature se refuse à répondre à une pareille question faite à une mère… J’en appelle à toutes celles qui peuvent se trouver ici.»

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est tumblr_pzekrwgRmI1qatfdco1_250.gifv.
Michèle Morgan dans Marie-Antoinette (1956)
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est MA-en-appelle-a-toutes-les-meres.jpg.

Sans l’avoir cherché, Elle a atteint le sublime.

procès - Le procès de la reine Marie-Antoinette - Page 4 Procea12
Dessin de Pierre Bouillon (1776-1831)
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Lieutenant-de-Busne-LAutrichienne-5-1024x743.png.
Le lieutenant de Busne reconduit Marie-Antoinette jusqu’à Sa celluleL’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Lieutenant-de-Busne-LAutrichienne-6-1024x789.png.
C’est Louis-François qui veille sur Son sommeil durant cette pénible nuit ; Image de L’Autrichienne (1990) de Pierre Granier-DeferreL’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Lieutenant-de-Busne-LAutrichienne-8-1024x743.png.

Sous couleur de résumer le procès, Hermann prononce un nouveau et violent réquisitoire.

“Chateau and Tronson du Coudray, officially appointed by the Tribunal to defend Antoinette, acquitted themselves of that duty, and solicited the clemency of the Tribunal. They were heard with the most profound silence.
”
–the trial report of Marie...
Image de L’Autrichienne (1990)
Image de Marie-Antoinette, la Reine Martyre film d’après la Dernière Etreinte d’Isabelle Duthillier
L’âge du lieutenant de Busne est plus conforme à la réalité dans Marie-Antoinette (1976) de Guy-André Lefranc
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Lieutenant-de-Busne-LAutrichienne-12-1024x743.png.
Louis-François de Busne assiste Marie-Antoinette pendant l’attente du réquisitoire… il est Son dernier chevalier servant.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Je-mappelais-Marie-Antoinette-1024x780.png.
Caroline Sihol dans Je m’appelais Marie-Antoinette (1993)
Le procès de Marie-Antoinette par André Castaigne, 1901
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Lieutenant-de-Busne-LAutrichienne-15-1024x743.png.
Images de L’Autrichienne (1990) de Pierre Granier-DeferreL’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Lieutenant-de-Busne-LAutrichienne-14-1024x743.png.
Image de Marie-Antoinette (1976) de Guy-André Lefranc

Après le verdict, La voyant épuisée, il La raccompagne dans Son cachot en Lui donnant le bras tout en gardant son chapeau à la main. Il est arrêté pour ces gestes de déférence et d’humanité.

Image de L’Autrichienne (1990) de Pierre Granier-Deferre
L’ultime escorte de la Reine par le lieutenant de Busne est chorégraphiée
dans Je m’appelais Marie-Antoinette (1993) de Robert Hossein
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est De-Busne-Hossein-1-1024x765.png.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est De-Busne-Hossein-2-1024x780.png.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est De-Busne-Hossein-5-1024x780.png.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est De-Busne-Hossein-3-1024x929.png.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est De-Busne-Hossein-6-941x1024.png.

De Busne ne peut continuer à veiller sur les dernières heures de Marie-Antoinette.

Il se justifie dans une lettre au tribunal qui montre à quel point celui-ci, et en particulier son accusateur, terrorise n’importe qui :

« Quel délit m’impute ce citoyen (le gendarme Jourdeuil qui l’a dénoncé) ou ceux qui partagent ses opinions ? D’avoir donné un verre d’eau à l’accusée, et cela au défaut des citoyens huissiers qui, dans ce moment étaient absents pour le service du tribunal ; d’avoir tenu mon chapeau à la main, faisant chaud et pour ma commodité, et non par respect pour une femme condamnée dans mon opinion.
Le digne citoyen accusateur public s’était expliqué envers nous qu’il y avait un officier à la conduite de l’accusée, ainsi que cela se pratiquait dans le service de la prison. Comme la veuve Capet dérivait le corridor pour descendre l’escalier intérieur de la Conciergerie, elle me dit : je vois à peine à me conduire. Je lui présentai mon avant-bras droit, et elle descendit dans cette attitude l’escalier ; elle se reprit pour descendre les trois marches glissantes du préau. C’est pour lui éviter une chute que je pris cette mesure ; les hommes de bon sens ne pourront y voir d’autre intérêt ; car si elle fût tombée dans l’escalier, on eût crié à la conspiration, à la trahison, que la gendarmerie en était convaincue. Comment ose-t-on dénaturer ces intentions ? Les lois de la nature, ma mission, les lois de l’état le plus redoutable me prescrivaient le devoir de la conserver pour son parfait jugement.
Signé De Busne, lieutenant de gendarmerie près des tribunaux, membre de la Société populaire des Gardes françaises»

LENOTRE, G., Marie-Antoinette, La Captivité et la Mort, Perrin, Paris, 1930, p. 366

Il semble que Louis-François de Busne continuera sa carrière militaire puisqu’il aura droit d’être soigné aux Invalides. Comme il avait servi le Dauphin avant de servir la révolution, il servira Napoléon …

Le 8 juin 1795

L’annonce de la mort en prison du fils du défunt Roi Louis XVI âgé de dix ans, Louis XVII pour les royalistes, permet au comte de Provence de devenir le dépositaire légitime de la couronne de France et de se proclamer Roi sous le nom de Louis XVIII. Pour ses partisans, il est le légitime Roi de France.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Mort-de-Louis-XVII-300x188.jpg.
Louis XVII

Le 19 décembre 1795

Marie-Thérèse, l’Orpheline du Temple, quitte sa prison escortée d’un détachement de cavalerie afin de se rendre à Bâle, où elle est remise aux envoyés de l’Empereur François II.

A partir de la fin de l’année 1799

Napoléon Bonaparte (1769-1821) dirige la France.

Du 10 novembre 1799 au 18 mai 1804

Bonaparte est Premier consul.

Bonaparte, Premier consul (Ingres) — Wikipédia
Bonaparte Premier consul par Jean-Auguste-Dominique Ingres

De 1802 à 1805

Napoléon Ier est aussi président de la République italienne.

Du 18 mai 1804 au 11 avril 1814

Sacre de Napoléon Ier à Notre-Dame de Paris et couronnement de Joséphine.

Sacre de Napoléon Ier par Jacques DavidSecrets d'Histoire sur France 2 - La passion de Napoléon pour Joséphine,  pas du goût de Letizia

 Du 17 mars 1805 au 11 avril 1814

Napoléon Ier est Roi d’Italie.

Louis-François de Busne prend-il part aux campagnes militaires de Napoléon ?
Sans doute pas, il est trop âgé.

En 1814

Avant que Louis XVIII ne monte sur le trône, Louis-François de Busne, alors âgé de cinquante ans, tente à plusieurs reprises de remettre le message transmis par la Reine en 1793 à la duchesse d’Angoulême. Et il lui réclame la croix de Saint-Louis. Mais Marie-Thérèse s’esquive toujours en prétextant qu’on le convoquera… Il mourra sans avoir pu remplir sa mission.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Marie-Therese-de-France.jpg.
La duchesse d’Angoulême
Les Invalides ; gravure du XIXe siècle

Louis-François termine sa vie aux Invalides.

Les InvalidesL’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-Invalides-cour-interkieure-819x1024.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-Invalides-cours-interieures-768x1024.jpg.

Les Invalides , ou Hôtel National des Invalides, est un vaste complexe de structures et de cours du XVIIe siècle à Paris conçu pour les soins et le logement des anciens combattants handicapés et comme lieu de culte. 

Les Invalides L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-Invalides-cours-interieures-3-768x1024.jpg.

Louis XIV avait ordonné la construction des Invalides en reconnaissance des sacrifices consentis par les soldats qui avaient combattu dans ses guerres. 

L’hôtel des Invalides

La plupart des bâtiments destinés aux soins et au logement des anciens combattants ont été achevés en cinq ans (1671-1676) par l’architecte Libéral Bruan . Cependant, il eut du mal à concevoir l’église qui devait servir à la fois les habitants et le Roi. La nef de Bruant devint par la suite la chapelle des soldats (Église des Soldats). À la suggestion de l’architecte Pierre Fontaine (1764-1838) , la nef est drapée de bannières ennemies capturées par les armées françaises victorieuses.

La nef de l’Eglise des Soldats aux Invalides

 L’architecte Jules Hardouin-Mansart(1646-1708) a été amené à concevoir la chapelle royale, appelée l’église du Dôme. L’extérieur du dôme est enveloppé de feuilles d’or , et l’intérieur est décoré d’une fresque de Charles de La Fosse (1636-1716) représentant Louis IX (Saint-Louis) en train de présenter son épée au Christ. Les deux chapelles étaient reliées par un sanctuaire ovale ouvert aux deux. L’église hybride qui en résulta fut dédiée à Louis IX, le Roi-soldat le plus vénéré de France.

Les Invalides vus du ciel

Le complexe fait face à une esplanade en pente douce, d’environ 450 mètres de long et 250 mètres de large, qui se termine au quai d’Orsay et au pont Alexandre III.

Les Invalides depuis le pont Alexandre III qui date de 1900

En 1814

Louis-François de Busne meurt peu de temps après sans avoir reçu la croix de Saint-Louis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!